Les joies du travail de bureau (2) : la guerre téléphonique

Publié le par Maxou

Cet article sera parsemé des photos de mon bureau, afin de l'égayer un peu.

Je me dis "je suis là pour trois ans", et ça me fait bizarre, parce que je peux rarement quantifier à l'avance le temps passé à un endroit précis, ça doit être comme ça tout le temps pour les intérimaires et les CDD...

Bref, revenons un peu au titre de cet article, qui vous l'aurez deviné traite du conflit quotidien que se livrent les acteurs du secteur tertiaire, des services.

Sur un pied d'égalité avec le PC, le téléphone est l'outil indispensable de l'employé de bureau, et son porte-voix, que ce soit en interne "Eh dis Seb' tu as vu le dernier épisode de Cold Case? Raconte-moi, j'ai pas pu le voir!", ou en externe "Môman, est-ce que je prends le pain ce soir?"

Bon, cet appareil ne s'utilise pas que pour les appels privés, loin de là (le service communication épeluche les listes d'appels, et le licenciment pour faute plane sur nous tous, horreur-malheur!).
La vraie bataille a lieu entre employés, lorsque ces derniers s'aventurent sur le terrain miné des appels inter-entreprises!

De ce fait, je commence à recevoir de plus en plus d'appels.
Lors de mon premier jour, aucun, et ça me faisait de la peine d'ailleurs, parce que j'avais l'impression de ne pas servir à grand chose. Mais tout a vite changé, car à peine me confiait-on mes premiers dossiers, que la sonnerie se mettait à résonner sans arrêt.

Il faut dire, que les interlocuteurs, les clients sont des gens stressés au possible, l'un se fend d'un appel pour vérifier que j'ai bien reçu un mail inutile au demeurant, l'autre se plaint que rien ne va assez vite à son goût (et c'est généralement le client qui paie le moins qui râle et s'impatiente le plus!), le dernier appelle pour dire qu'il ne sera pas la Samedi (mais moi non plus hein!).

En définitive, les tâches en cours sur l'ordi (qui prendraient bien toute la journée à elles seules, sans pause pipi/café/SMS/sieste) sont gênées par ces appels venus d'un peu partout France, Europe et parfois plus loin!
Si au début j'étais fier qu'un groupe comme Mitsubishi ou Saint Gobain prenne la peine de m'appeler, j'ai vite déchanté du fait du sujet de l'appel :


"Euh oui Mr X, dans le référencement de notre Inutilotron 7000 VF023XXXT35µ, à la rubrique "renseignements techniques dont tout le monde se fiche", il manque un espace après les deux points, oui à la 27 ligne, troisième paragraphe, il faut régler ça de toute urgence, vous comprenez, l'image de l'entreprise en dépend!"

Voilà donc pourquoi une journée au bureau se solde souvent par l'oreille gauche hypersensibilisée par le frottement du téléphone, et le cou tout torticollisé du fait de la position "mains libres" que j'ai tendance à adopter (téléphone coincé entre l'oreille et l'épaule, la main droite pour me gratter le trou de nez, la main gauche pour attraper la thermos de café).

Bon en même temps, je ne suis pas si mal loti que ça, j'aime bien parler au téléphone, et ça me change les idées.
D'un autre côté, pas sûr que je tienne 45 ans comme ça (le temps passé à cotiser pour une retraite de pacha, au Japon bien sûr!).

Publié dans Le bureau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article